L’emballage alimentaire plastique au quotidien


L’emballage alimentaire plastique au quotidien

En l’espace de 50 ans, les emballages se sont introduits dans toutes les entreprises et au sein des ménages. Parmi eux, le plastique est devenu champion toutes catégories. Pourtant, depuis quelque temps, on ne le voit plus seulement dans notre consommation et nos achats. Vous aussi, vous avez déjà vu passer ces vidéos de plages et de mers pleines de plastique sur vos réseaux sociaux ? Pour Le Bon Bocal en tout cas, elles ne sont pas passées inaperçues et c’est l’un des piliers fondateurs de la marque.

Quelques chiffres sur le plastique

Plusieurs études ont été menées ces dernières années sur la production et l’utilisation du plastique dans le monde et plus particulièrement en Europe et en France. Il existe donc beaucoup de statistiques représentatives de la situation actuelle et en voici quelques-unes :

  • 10 tonnes de plastique sont produites chaque seconde dans le monde

Le plastique représente environ 8% de la consommation du pétrole dans le monde. Une grande partie du plastique est créée par les entreprises, non pas par besoin réel, mais par facilité. Le plastique est une matière qui se fabrique à faible coût et c’est donc par souci d’économie que de nombreuses entreprises choisissent d’en produire pour leurs activités, plutôt que de privilégier une autre matière réutilisable.

  • 9% seulement du plastique est recyclé

Bien que de plus en plus de ménages trient leurs déchets, une très grande partie des emballages plastiques domestiques n’est pas recyclée. Cela s’explique notamment par le fait que la majorité des emballages et autres supports sont créés avec un plastique non ou peu recyclable. Or, le plastique met plusieurs années avant de disparaître complètement. Avant de débuter sa décomposition, il finit souvent sa course dans les océans et est consommé par les animaux marins.

  • En France, 334 millions de contenants de vente à emporter en plastique et à usage unique sont utilisés chaque année *

La vente à emporter séduit de plus en plus de français, notamment grâce à la croissance des services de livraison dans les grandes villes. Il est devenu très facile de commander un repas sur son smartphone en quelques secondes, et ce, peu importe où nous nous trouvons. Le bémol dans tout cela, c’est que la plupart des restaurants choisissent des contenants en plastique pour transporter leurs repas. Les sacs de livraison sont donc remplis de boîtes, couverts, gobelets et bouteilles en plastique destinés à un usage unique. Une fois les repas consommés, ces emballages ne sont que rarement réutilisés par les consommateurs et finissent souvent directement à la poubelle…

  • En France, 40 gobelets de café en plastique sont utilisés par an et par personne *
  • En France, 94 bouteilles en plastique sont utilisées par an et par personne *
  • En France, 49 pailles en plastique sont utilisées par an et par personne *

5 SOLUTIONS CONCRÈTES POUR LIMITER NOTRE UTILISATION DE PLASTIQUE LIÉE à NOTRE ALIMENTATION AU TRAVAIL

Chacun à son échelle, peut agir pour limiter sa consommation de plastique. Voici quelques astuces pour agir concrètement dans le quotidien au bureau ou en déplacement professionnel :

5-solutions-pour-limiter-les-emballages-plastiques
5-solutions-pour-limiter-les-emballages-plastiques
  1. Choisir une gourde réutilisable pour remplacer l’utilisation de bouteilles plastiques ou de gobelets

Que ce soit lorsque vous êtes en déplacement ou au bureau, pensez à prendre une gourde en inox pour avoir un peu d’eau à votre disposition. Vous éviterez ainsi d’acheter une bouteille d’eau ou de remplir un gobelet plastique à la bonbonne d’eau au bureau.

  1. Ramener sa tasse au bureau

Si vous êtes un accro de la pause-café (ou thé ou chocolat chaud d’ailleurs !), pensez à ramener votre tasse plutôt que d’utiliser un gobelet.

  1. Ramener sa boite réutilisable au restaurant

Pour les petits appétits, adoptez le style « Take away » en apportant votre doggy bag réutilisable au restaurant. Vous pourrez déguster tranquillement la fin de votre repas à la maison, et vous réduirez ainsi le gaspillage alimentaire et l’utilisation des boîtes plastiques à usage unique.

  1. Limiter sa consommation de repas en livraison ou choisir les restaurants qui n’utilisent pas d’emballages plastiques

Vous le savez maintenant, de nombreux déchets plastiques sont générés par la vente de repas à emporter. Pour limiter les emballages plastiques, privilégiez les restaurants ou les repas qui utilisent des emballages durables ou éco-responsables.

  1. Avoir toujours un sac réutilisable avec soi

Un petit tote bag toujours sur soi, c’est pratique ! Le sac réutilisable vous permettra de transporter vos achats de la pause déjeuner en refusant les sacs plastiques souvent proposés par les restaurants ou les boulangeries. Ça ne prend pas beaucoup de place et pourtant, c’est un bon moyen de limiter ses déchets plastiques !

chez le bon bocal, que fait-on pour limiter le plastique ?

Une des valeurs de l’entreprise est de limiter, autant que possible, la création de déchets liés à l’activité. C’est une des raisons pour laquelle les fondateurs de l’entreprise ont choisi les bocaux en verre pour conserver les repas. Ces bocaux sont réutilisables, et une fois le repas consommé, les clients sont invités à déposer leurs bocaux dans les boîtes en bois qui se situent à côté des distributeurs réfrigérés. Les bocaux vides sont ensuite récupérés lors de la livraison suivante par Alexis, le livreur, qui les ramène au laboratoire où ils sont lavés puis réutilisés pour les semaines suivantes.

Boeuf bowl
Boeuf bowl

L’entreprise encourage également ses gourmets à utiliser des couverts réutilisables pour déguster les petits plats d’Antonin afin de limiter la consommation de couverts à usage unique.

Pour ce qui est des prestations traiteurs, Le Bon Bocal privilégie de la vaisselle et des couverts réutilisables ou biodégradables. L’objectif est de réduire petit à petit la consommation d’éléments à usage unique pour développer une activité respectueuse de notre environnement.

 

et vous, quelles sont vos astuces pour limiter votre usage de plastique au travail ?

 

Sources : *Estimations réalisées à l’occasion de l’étude commandée par Seas at Risk au cabinet Eunomia, intitulée : SINGLE-USE PLASTICS AND THE MARINE ENVIRONMENT, Leverage points for reducing, singleuse plastics, Seas At Risk, juin 2017